Conseils et tutos

Comment choisir son rétroviseur ?

L’utilisation du vélo comme moyen de locomotion ou en tant que pratique sportive ne cesse de progresser, apportant avec elle une cohabitions entre usagers de la route non sans-risque. Pour rouler en toute sécurité, et si vous n’avez pas des yeux derrière la tête, il est important d’équiper son vélo avec des rétroviseurs adaptés à sa pratique et avec une fixation adaptée à son cintre. 

Pourquoi installer un rétroviseur ?

Une des raisons principales de l’utilisation d’un rétroviseur est la sécurité, surtout lors de vos déplacements en ville. Il est important d’avoir une bonne visibilité lors d’un virage ou un changement de voie. Un simple coup d’œil dans votre rétroviseur et il peut vous éviter des dangers, tel que des piétons, d’autres cyclistes ou encore des voitures.

Quel rétroviseur choisir selon sa fixation ?

L’utilisation du rétroviseur doit être optimale et son choix commence par la fixation possible sur votre vélo. Pour cela il faut commencer par déterminer les emplacements envisageables du rétroviseur sur votre vélo.  

  • Fixation sur le guidon : après vérification du diamètre de votre cintre, il est possible d’y installer un rétroviseur tel que l’Espion Z56. Ce rétroviseur doté d’un bras long de 23 cm vous offre une excellente visibilité.  

  • Fixation sur le casque du cycliste : il permet de ne pas encombrer le guidon, le rétroviseur vélo sur casque est léger et facilement modulable grâce à sa tige orientable.

Espion Z56

Dooback II 

    • Fixation dans les extrémités du guidon :  Cette fixation vous permet d’avoir le guidon libre d’accès. Le rétroviseur peut alors aussi bien se mettre à gauche de votre vélo qu’à droite. 

    • Autres fixations : certains miroirs comme le Spy se fixent presque n’importe où sur votre vélo, car ils possèdent une double orientabilité à 360°.

Quels rétroviseurs choisir selon sa pratique ? 

Afin de choisir au mieux votre rétroviseur, voici quelques mises en situation :

Julie a 36 ans et se rend au travail dans le centre-ville en vélo tous les jours. Elle a besoin d’un rétroviseur lui apportant de la visibilité afin qu’elle se sente plus en sécurité. Son choix va s’orienter sur un rétroviseur de diamètre large avec une fixation sur le cintre tel que l’Espion Z56 ou posé à l’intérieur du cintre tel que le Dooback II, le Cyclop ou bien la dernière nouveauté Zéfal : le ZL Tower 56, qui avec sa poutre à treillis permet de limiter les vibrations.

Si Julie a comme priorité d’avoir une très grande visibilité et d’assurer sa sécurité, le ZL Tower 80 sera la meilleure solution avec sa superficie de 80cm2.

Ces cinq rétroviseurs conseillés ont un miroir de large diamètre, qui permet une bonne visibilité et donc une meilleure sécurité lors de vos déplacements en ville.  

Julien, 35 ans, pratique le VTT, il souhaiterait un rétroviseur pour être rassuré quand il quitte les sentiers pour une portion sur route. Il veut, aussi, avoir une indication sur la position de sa compagne et de ses enfants au cours de ses sorties familiales. Un rétroviseur comme le Spy est parfaitement adapté aux contraintes de cette pratique. Sa courroie élastique permet de le fixer dans l’axe central du vélo et d’avoir une vision parfaite sur l’arrière. Ce positionnement discret permet d’éviter sa casse, ses déréglages et le protège des projections.

La fixation aux extrémités du guidon est à proscrire pour la pratique du VTT .

ZL Tower 56

Spin 15

Patrick a 52 ans, il commence le vélo de route et cherche à équiper son vélo avec les bons accessoires. Pour cela, un rétroviseur de petit diamètre est conseillé pour ne pas être gêné durant la pratique.  Zéfal vous conseille le Spin 15 ainsi que son nouveau grand frère le spin 25Ces rétroviseurs lui permettront de savoir en un coup d’œil si ses compagnons d’entraînement sont toujours dans sa roue.

Vous avez maintenant toutes les informations nécessaires pour choisir votre rétroviseur !